Blitz à Turin avec les grandes affiches végétaliennes

Partager c'est aimer!

communiqué de presse

Ces jours-ci, de grandes affiches conçues par Progetto Vivere Vegan pour diffuser la culture végétalienne sont affichées à Turin, en collaboration avec The Pollination Project.


De grandes affiches pour véganiser le monde : de nouveaux panneaux d’affichage en cours à Turin

À partir du 11 avril, pendant une dizaine de jours, la grande image d’un garçon serrant un cochon dans ses bras se détache à trois endroits de la ville de Turin, avec une phrase qui se lit comme suit : « Vegan – pour tous les animaux humains et non humains, et pour la planète ».

Il s’agit de la nouvelle campagne « Vegan », sur de grandes affiches 6×3, lancée par Progetto Vivere Vegan, qui vise à informer les gens sur le véganisme, en tant que choix éthique, pacifique et écologique. Et c’est grâce à la collaboration avec l’association Le projet de pollinisationqui a assumé le coût de ces panneaux d’affichage, que ce message est maintenant diffusé dans trois endroits importants de la municipalité.

Des informations correctes, notamment sur les questions concernant le sort de millions d’animaux, mais aussi la santé de notre planète, dit-il Dora Grieco, présidente de Progetto Vivere Vegan, est à la base du changement que nous souhaitons et espérons tant. Et avec les choix conscients de chacun de nous, nous pouvons faire la différence. Mais il est de plus en plus difficile pour les gens de « se défendre » des publicités commerciales qui, certainement en ce qui concerne les élevages, cachent les traitements les plus dramatiques auxquels sont soumis les animaux, êtres sensibles, pour devenir des produits de consommation. Et en effet, des messages trompeurs sont continuellement véhiculés, qui nous parlent d’animaux vivant une vie longue et heureuse. C’est pourquoi nous avons créé le projet « Comunichiamolo », des campagnes de contre-information par l’affichage de grandes affiches.

L’image du garçon étreignant le cochon, en signe de protection mais aussi d’affection, capture un moment que peu de gens imaginent possible, poursuit Francesco Cortonesi, porte-parole de l’association, car pour beaucoup les cochons sont essentiellement des animaux à manger et encore considérés comme des êtres sales et insensibles. Mais ce n’est pas le cas. Ceux qui veulent s’informer peuvent facilement voir sur les réseaux sociaux à quel point un cochon peut être si semblable à un chien, en se réjouissant, en racontant, mais aussi en profitant de ces petits plaisirs comme apprécier la chaleur du soleil ou sentir la fraîcheur de l’air. Des choses apparemment anodines mais essentielles à la vie de tout être vivant.

Dans les fermes, les cochons – mais c’est le cas de tous les autres animaux dits de rente – sont privés de toute dignité, de toute liberté, de toute possibilité d’entretenir des relations avec leurs semblables et leur propre famille. Il suffit de penser, par exemple, aux truies, immobilisées dans des cages étroites pendant toute la période de gestation, puis privées de leurs chiots.

En ce qui concerne la santé de notre planète par rapport au choix végétalien, conclut Dora Grieco, il est clair pour tout le monde à quel point les fermes sont nocives en termes de gaspillage de ressources, de pollution, de propagation de virus. Nous avons la solution à portée de main et c’est le choix végétalien.

Ce sont les positions du panneau d’affichage :

Via Sansovino (entrée de l’autoroute), Lungo Dora Colletta / Via Carcano (zone de la nouvelle université), Corso Vercelli / Corso Giulio Cesare (centre commercial / zone de l’autoroute).

galerie de photos

Pour soutenir le projet « Comunichiamolo », il est possible de faire un don : ICI

Contact : Francesco Cortonesi 347 5385102

Photo de couverture: poste de travail dans la Via Sansovino, photo de Fabio Sanno et Alessia Gervasi


Laisser un commentaire

deux + 12 =