Conserver les aliments sans plastique : 11 idées utiles, faciles et testées

Partager c'est aimer!

Essayer d’utiliser moins de plastique dans la vie de tous les jours est un objectif très valable. Ce n’est pas facile, bien sûr, car ce matériau dont l’histoire commence en entre 1861 et 1862 grâce à l’anglais Alexander Parkes, il est non seulement confortable, mais aussi économique, léger, résistant et omniprésent (il y a vraiment beaucoup, surtout dans la cuisine, les éléments construits avec ce polymère). Dommage que son énorme quantité dans le monde et sa quasi-immortalité lorsqu’elle arrive dans l’environnement, en font un matériau à utiliser avec beaucoup de parcimonie (et à différencier avec le plus grand soin).

Le but que nous devons nous donner est de trouver des contenants non seulement qui évitent le plastique (celui qui se détériore plus facilement à l’usage) mais aussi des matériaux qui ne se détériorent pas trop vite.

Ci-dessous, nous voulons vous montrer, après les avoir aussi essayer et vérifier dans notre cuisine par la rédaction, les alternatives aux contenants plastiques les plus adaptés en fonction de la nourriture dont vous avez besoin pour garder au frais. Comme vous le verrez, nous avons également indiqué le silicone car il a la particularité d’être très résistant.

Restes à réchauffer au four ou au micro-ondes

Ici, le mieux est d’opter pour récipients en verre avec couvercles en bambou, ou des récipients en verre avec des couvercles en acier ou en verre. Si vous souhaitez chauffer directement sur la cuisinière, les récipients en acier inoxydable conviennent à la place.

Restes de salades ou plats froids

Ici, le choix se porte sur le bol en verre ou sur l’assiette dans laquelle vous avez servi les aliments à table, ceux-ci seront ensuite recouverts d’une assiette à la bonne taille, ou de quelques films biodégradables (il y en a à base de maïs, ils coûtent un peu plus cher, mais c’est normal que ce soit le cas compte tenu de la technologie qu’ils utilisent et de la moindre diffusion sur le marché). D’autres solutions sont tissus moulables à base de cire de soja: elles sont plus difficiles à trouver (nous les avons achetées en ligne), car les alternatives traitées à la cire d’abeille sont beaucoup plus courantes, mais elles ne sont pas vegan). Il y a aussi des dieux des tutoriels qui vous apprennent comment réaliser par vous-même ces tissus avec peu d’ingrédients : si vous avez du temps et de la dextérité, c’est une bonne solution. Gardez à l’esprit que ces tissus « cirés » peuvent être lavés sans problème avec un chiffon, mais ont un « Date d’expiration» Car, petit à petit, la cire se dégrade et leur capacité d’adaptation à l’assiette, au bol ou à l’aliment à recouvrir diminue.

Pour les aliments que vous n’avez pas à réchauffer, les dieux feront très bien aussi conteneurs en acier avec couvercles (ils existent à la fois avec couvercle hermétique et non, cela dépend de ce que vous avez à conserver). Il existe également des variantes avec le récipient en verre et bouchon en silicone: certes, le silicone est un type de plastique, mais sa durée de vie est très longue, donc certainement moins « jetable » que les tuppers classiques qui, entre lavages, changements de température et usures normales, risquent d’arrêter leur carrière bien plus tôt. Vous pouvez également trouver des dieux sur le marché bouchons en silicone « adaptables » à diverses mesures de bocaux : ils ne sont pas mauvais.

Nourriture humide chaude ou froide

Si vous devez conserver des légumes cuits, des soupes, des veloutés, ou des timbales, des pâtes ou du riz déjà assaisonnés, les bonnes solutions sont le verre avec un bouchon en silicone, ou avec du tissu en cire de soja, ou, si vous devez les ranger et les garder au chaud, récipients très bien thermiques en acier inoxydable.

Aliments à congeler

Ici la solution « sac plastique » est certes pratique, mais même dans ce cas il existe des alternatives. Revenons à notre film de maïs, ou très bien aussi récipients en verre (en prenant soin de laisser un peu d’air pour éviter que les aliments, en gelant et en prenant du volume, n’abîment le contenant). Les conteneurs en acier sont également bons pour la congélation. Une autre solution avec les silicones sont les sacs de congélation: ils sont très pratiques, lavables et étant super résistants et hermétiques, ils sont aussi parfaits pour les liquides.

Aliments à diviser en petites portions ou en glaçons

Ici, la solution est simple : le plateaux en acier inoxydable. Pratique, indestructible (combien de bacs à glaçons avez-vous cassé au fil des années ?) et aussi parfait pour réaliser des portions de condiments (huile aromatisée, cubes maison, etc.). Dans ce cas également, nous avons la solution en silicone disponible : le plus pratique est que le silicone vous permet d’extraire les portions plus facilement mais dans celles en acier, le système d’extraction est encore assez confortable.

Pain, craquelins, biscuits

Le pain dans le sac en papier le classique se conserve sans problème majeur, mais si vous souhaitez le conserver plusieurs jours vous pouvez aussi le couper en tranches et le conserver dedans conteneurs en acier avec fermeture hermétique. Le tissu est également fin, mais garantit moins de friabilité au produit.
Pour les craquelins et les biscuits, la meilleure solution est boîte en fer blanc classique (ce qui est également idéal pour le thé en vrac).

Fruits et légumes au frigo

Dans le réfrigérateur une bonne solution sont sacs en papier mais nous avons aussi utilisé (et nous aimons) ceux en coton : sont des paravents à fermeture coulissante qui sont très utiles non seulement à emporter au marché ou chez le marchand de légumes pour éviter d’autres emballages, mais aussi pour conserver plus longtemps les fruits et légumes de toutes sortes. Ces sacs en coton ils se lavent et sèchent en un instantils sont légers mais très solides.

Farine, céréales ou pâtes

Ici, si vous achetez en vrac, vous pourriez opter pour récipients en verre avec bouchon en acier inoxydableentre autres, également parfait pour congeler ces aliments (du « cru ») afin de les conserver longtemps et d’éviter l’attaque des papillons dans le garde-manger.


Laisser un commentaire

7 − 7 =