Conserves printanières : 13 recettes à préparer à la maison

Partager c'est aimer!

Quelle belle le printemps avec ses couleurs et ses senteurs. Les jours deviennent plus longs et plus chauds. Vous avez plus envie de sortir et de recommencer pique nique entre amis et sorties, qui peuvent alors être l’occasion de récolter de précieuses herbes sauvages. Oui, car c’est la période de l’année où la nature s’éveille et offre de nombreuses matières premières très intéressantes, parfois oubliées. Malheureusement, cette saison ne dure pas longtemps, de l’hiver elle passe vite à l’été. Mais il existe un moyen de faire durer le printemps plus longtemps. Comment? Grâce à légumes, fruits et fleurs en conserve qui vous rappelleront ces mois colorés tout au long de l’année. Découvrons ensemble la conserves de printemps.

  1. Confiture de primevères. Vous savez sûrement que ce sont les premières fleurs à apparaître au printemps. Mais vous ne savez peut-être pas qu’ils sont aussi d’excellents ingrédients en cuisine. Ces fleurs colorées sont ajoutées, par exemple, à salades et desserts, mais on peut aussi les déguster en hiver grâce à Confiture. Par rapport à d’autres préparations similaires, il faut d’abord mélanger les pétales avec une partie du sucre puis les laisser mijoter environ une demi-heure pour que la confiture épaississe. Essayez-le ensuite avec des fromages.
  2. Confiture de fraise. Symbole du printemps, ce fruit rouge se retrouve désormais toute l’année mais la saveur du fraises le printemps est unique. Conservez-la en préparant maison une confiture de fraise bien sucrée, à tartiner sur du pain, à ajouter sur une tarte ou des biscuits. Si vous cherchez quelque chose de plus original, essayez le confiture fraise et rhubarbe.
  3. Confiture de nèfles. Ce sont des fruits un peu oubliés, mais bien présents depuis l’Antiquité dans la campagne italienne. Ils ont un goût légèrement acidulé, mais la meilleure façon de les rehausser est avec une confiture savoureuse. Et rappelez-vous que rien n’est jeté des nèfles. Avec les pierres, vous pouvez en effet préparer un liqueur digestive appelé Nespolinotrès commun en Campanie.
  4. Gelée de pétales de rose. Cette fleur est le symbole de mai, le mois où commence son extraordinaire floraison. Nous l’apprécions dans le jardin et à la maison mais nous devrions valoriser davantage les roses dans la cuisine, non seulement sur place des nouilles au cheesecake, mais toute l’année. Pour obtenir une gélatine de couleur intense, vous préférez Rose juste fleuri rouge ou fuchsia et enfin l’accompagner à les fromages légèrement assaisonné. Une combinaison à ne pas manquer.
  5. Asperges marinées. C’est vrai légume de printemps il est désormais disponible toute l’année sous forme de surgelés. La saveur de celle fraîchement cueillie est cependant unique et avec les bonnes conserves, vous pourrez conserver toute sa fraîcheur. La méthode de cornichon permet de garder le asperges ferme plus longtemps que dans l’huile. Un conseil : n’oubliez pas d’ajouter les notes aromatiques de poivre noir et laurier.
  6. Jardinier du printemps. Cette réserve colorée a des origines très anciennes et est très répandue dans Piémont. Habituellement, la Giardiniera fournit des fleurs de chou-fleur, oignons nouveaux, céleri, carottes et poivronsmais rien ne nous empêche d’utiliser la même méthode pour conserver de nombreuses spécialités printanières typiques telles que les haricots verts, les artichauts, les asperges et les radis qui donnent cette touche de couleur qui ne fait jamais de mal.
  7. Radis marinés. A propos de ces petits légumes rougesleur saison commence en avril et nous les utilisons généralement pour enrichir la nôtre salades printanières. Si toutefois on les fait blanchir quelques minutes dans une eau acidulée parfumée au poivre, laurier, clou de girofle et, si vous voulez, pimentvous pouvez donner à vos plats d’hiver une saveur différente.
  8. Fèves à l’huile. Comment sont-ils bons avec du pecorino? Mais aussi avec des pâtes et de la chicorée. Et gardez-en de côté pour les conserver dans l’huile et les ajouter ensuite à des recettes de poisson, des salades, mais tout simplement aussi à une bruschetta chaude. Il faut un peu de temps pour les décortiquer mais ensuite il sera très rapide de préparer ces délicieuses conserves.
  9. Haricots verts à l’huile: c’est vrai, cet ingrédient de la famille des Leguminosae se récolte aussi en été mais rien ne nous empêche de commencer à le stocker au début de sa saison. Comment? Grâce à la méthode de dans l’huile. Vous pouvez ensuite les re-proposer comme apéritif ou en accompagnement en hiver. La préparation des haricots verts à l’huile est très simple et, moyennant quelques précautions, ils auront une consistance et, surtout, une couleur vive et lumineuse qui vous rappellera les choux de printemps.
  10. Boutons floraux dans l’huile. Nous ne sommes pas habitués à manger je fleurs mais nous devrions le faire davantage. Au printemps et toute l’année, ajoutez-les au vôtre salades ou vos entrées fraîches ou conservez-les dans l’huile. Les fleurs les plus utilisées sont les solaires de pissenlit, mais aussi celles de bourrachedeail sauvageDe Pizza MargueriteDe câpres tu détestes coquelicot.
  11. Sirop de fleurs de sureau. Ce sont de petites fleurs blanches, regroupées en parapluie. On les trouve en mai et elles sont très parfumées. La façon la plus populaire de garder ce cadeau du printemps est sirop, pour ensuite agrémenter nos boissons froides ou chaudes ou créer le fameux cocktail Hugo. Laisser macérer je fleurs de sureau dans l’eau et le citron pendant 48 heures, filtrer et faire bouillir le liquide avec le sucre et le vinaigre de cidre.
  12. Sirop de pétale de rose. Rafraîchissant et aromatique, il peut être combiné avec crème glacée, yaourt, barbotines, salades de fruits, avec du vin blanc ou simplement avec de l’eau. UNE’ancienne tradition ligurienne, en particulier Génois, devenu aujourd’hui une Présidence Slow Food. Un conseil : cueillez les fleurs à l’aube ou tôt le matin lorsque leur parfum est plus intense.
  13. Liqueur de pissenlit. Celles-ci fleurs jaunes, riches en pétales, recouvrent les prairies printanières alternant marguerites et touffes d’herbe fraîche. On les utilise beaucoup en cuisine, dans de nombreuses sauces différentes. Aimés pour leurs propriétés, ils sont les protagonistes de délicieux conserves, pas seulement en bonne santé. Tant avec les racines qu’avec les fleurs et les feuilles, vous pouvez en fait en préparer une excellente à la maison liqueur digestivepour compléter au mieux un repas en souvenir du printemps.

Laisser un commentaire

dix-sept + cinq =