Fit lunch de la semaine : soupe printanière protéinée

Partager c'est aimer!

Le printemps est cette période de l’année où l’on utilise de nombreuses matières premières que l’on ne trouve guère dans la nature à d’autres moments de l’année et, pour cette raison, sont les protagonistes de délicieuses conserves. Et nous aussi avons choisi de les valoriser dans le déjeuner en forme de cette semaine grâce à minestrone protéique. C’est un excellent plat unique, riche en eau qui aide à la purification, un aspect très important à cette période de l’année. Le printemps est en effet une période de régénération, d’éveil, tant pour la nature que pour notre organisme et pour procéder avec une énergie renouvelée il vaut mieux se débarrasser de branches sèches. Les plantes sont taillées, mais il faut se débarrasser des toxines accumulées durant l’hiver. Comme? L’alimentation, le consommation d’eau / tisanes (au moins 1,5 l par jour) et l’exercice sont des éléments clés du processus de purification. Voici alors le recette de soupe printanière protéinée il combine tous ces besoins et nous garantit de l’énergie pour le prochain entraînement.

Protéines : pois et fèves

Cette préparation est également idéale pour ceux qui suivent unla nourriture végétarienne ou végétalien. La partie protéique est représentée par une légumineuse qui représente bien le printemps par la saison et la couleur. Nous parlons de la petits pois. Ils ont une teneur en eau importante et d’excellentes doses d’acide folique, de sels minéraux et de vitamine C. Cependant, par rapport aux autres légumineuses, les pois sont moins protéinés. C’est pourquoi nous vous conseillons de les mélanger avec Fèves, un autre petit trésor printanier. Eux aussi sont riches en vitamine C et en sels minéraux, notamment en fer. Enfin, les deux légumineuses sont faibles en glucides et en lipides. Seul défaut : chez certains sujets les haricots peuvent déclencher des réactions allergiques importantes alors soyez prudent.

Glucides : épeautre

Pour apporter à l’organisme tous les acides aminés essentiels, les légumineuses doivent être accompagnées de des céréales. Nous avons choisi le emmerder, un ingrédient ancien, apprécié pour ses quantités de protéines, fibres, minéraux (notamment magnésium et zinc), vitamines (surtout du groupe B) et antioxydants, tels que les polyphénols. Habituellement le emmerder il est disponible dans le commerce en trois types : nacré, semi-nacré Et blé complet. Ce dernier est le plus riche en fibres et en nutriments mais nécessite un temps de préparation et de cuisson beaucoup plus long.

Légumes : mélange printanier

Laissez un soupe de légumes avec pâtes qu’un déjeuner en forme qui se respecte doit être riche en ingrédients végétaux. Plus ils sont nombreux, plus le plat sera beau à regarder et savoureux à manger. Lequel choisir ? Naturellement légumes frais de saison, plus riche en nutriments et donc plus sain. Mettez ensuite la laitue, le poireau, les asperges et le fenouil dans la soupe. Car? En plus d’être riches en fibres, en minéraux et en vitamines, ces ingrédients contiennent des propriétés et des nutriments intéressants. Le poireau et surtout le asperges ils exercent une importante action diurétique, par exemple. LA fenouil ont un effet bénéfique sur le foie et favorisent la détoxification. Signalons également que c’est le salade que les asperges sont d’excellentes sources de vitamine C et de potassium, un minéral apprécié des sportifs car sa présence affecte le bon fonctionnement des muscles.

Conseils culinaires

Cuire un soupe de légumes avec pâtes C’est si facile. Une marmite suffit. Pour un résultat plus savoureux, faites cuire les ingrédients dans un bouillon de légumes, de préférence fait maison pour garder la teneur en sodium sous contrôle. Ajoutez ensuite les différentes matières premières en fonction du temps de cuisson. Certains deviendront tendres avant d’autres et pour que tout soit plus délicieux, nous ne devons pas avoir de légumes et de légumineuses en pâte. Ils doivent conserver leur propre cohérence. Ensuite, partez de emmerder (s’il est entier, il cuit en 45/50 minutes environ) et continuez avec i tiges d’asperges (25 minutes), le Fèves ei fenouil (20 minutes), le poireau et le pointes d’asperges (15 minutes), je petits pois (10 minutes) et enfin le salade (5 minutes). Pour un résultat plus intéressant, essayez également de couper les légumes en morceaux de même taille. Rappelez-vous que le épeautre complet il doit être trempé une nuit (au moins 8 heures) avant la cuisson. Comme nous l’avons mentionné, le perle d’épeautre se prépare plus rapidement (30 minutes), mais est pauvre en nutriments.

Condiments : huile aromatique

Notre soupe printanière protéinée C’est prêt. Il suffit de l’habiller d’une cuillère à café d’huile d’olive extra vierge. Pas seulement. On profite des fruits de saison pour donner plus de saveur à notre plat. Comme? Hachez le vôtre herbes que vous préférez, comme le basilic, la ciboulette ou le thym. Ajoutez-les immédiatement à votre cuillère à café d’huile et versez-les sur la soupe. Un conseil évitez le romarin et la sauge qui, pour bien libérer les arômes, auraient besoin d’être dorés dans l’huile. Enfin, nous recommandons une pincée de le zeste d’un citron non traité. Car? D’une part, il donne de la complexité, d’autre part, il est riche en vitamine C (plus que la pulpe), ce qui est important pour faciliter l’absorption du fer, améliorer la digestion et est un puissant antioxydant. Tant pis pour le minestrone habituel, hein ?

Laisser un commentaire

quatre × 5 =