IGP âgé | Vin Santo Trentino Doc 1997 – Francesco Poli

Partager c'est aimer!

Vin Santo Trentino Doc 1997 - Francesco Poli
Vin Santo Trentino Doc 1997 – Francesco Poli

par Lorenzo Colombo

Nous savons qu’il est un peu exagéré – et c’est ainsi que nous jouons facile – d’inclure ce vin dans la section InvecchiatIGP ; bien que 25 ans se soient écoulés depuis la récolte, on peut en fait dire qu’un vin du Trentin Saint de cet âge – évidemment s’il est bien fait – est encore, sinon dans sa phase de jeunesse, du moins dans celle de maturité, certainement pas dans celle de la vieillesse. .
Cependant, nous avons tellement aimé le vin que nous n’avons pas pu résister.

Le vin sacré du Trentin

Le Vino Santo Trentino peut être considéré comme une rareté, sa production est maintenant très limitée, il n’y a qu’environ 25 000 (la moitié) bouteilles produites annuellement par une poignée de vignerons réunis au sein de l’Association des Vignerons du Vino Santo Trentino Doc, dont la Société Agricola Francesco Poli , dont nous allons déguster le vin.

Il est produit avec des raisins Nosiola et malheureusement ce cépage se raréfie lentement, en fait il n’est maintenant présent que (sur quelques hectares malheureusement) dans le Trentin, dans la Valle dei Laghi, cette vallée située le long du dernier tronçon de la rivière Sarca parsemée avec une série de petits lacs : Lamar, Santo, Terlago, Santa Massenza, Cavedine, Lagolo, Toblino.

Ici le sol est sec, riche en gravier et le climat est fortement influencé par deux vents, l’Ora del Garda, qui souffle à partir de midi du sud au nord et celui venant des Dolomites de Brenta.
Cela favorise le séchage des raisins qui, étalés sur l’arèle, les casiers traditionnels, remontent souvent jusqu’à la période de Pâques, réduisant drastiquement le poids des raisins et concentrant sucres et arômes, ces derniers amplifiés par l’intervention de Botritis Cinerea, le moisissure noble qui frappe souvent les grappes.

La longue période de séchage – même six mois – fait que le moût obtenu à partir de ces grappes est très limité, 10-12 litres pour un quintal de raisins, ceci, combiné à la forte concentration en sucre (les 400 gr/litre avec des pointes de 470 gr / litre) rend la fermentation, qui a lieu dans de petits fûts de chêne, très lente.
L’affinage du vin est également très long et dure souvent même une dizaine d’années, au bout desquelles le résidu de sucre du vin s’installe à 160 gr/litre, cependant bien équilibré par la forte veine acide qui atténue la douceur perçue.
La longévité de ce vin est proverbiale et dépasse facilement plusieurs décennies sans aucun compromis organoleptique.

Le Vin Saint produit à Santa Massenza est célèbre depuis 1500, dans les « Annales ou chroniques de Trente » de 1648, Pincio Giano Pirro écrit : « … un banquet beaucoup plus somptueux et riche en cours de vin a été organisé le 12 septembre 1536, pour l’arrivée à Trente du roi Ferdinand … des vins doux étaient généralement servis, parmi lesquels le Moscato et le Bianco di Calavino excellaient … l’inégalé Vino Santo, produit sur les collines de Santa Massenza « .
Et encore une fois, cette fois Michelangelo Mariani dans « Trente avec le Sacré Concile » de 1673 écrit : « … du célèbre banquet du 25 juillet 1546 offert par le Cardinal de Trente… des vins exquis, blancs, rouges et rosés de les collines de Trente et les vins doux de Santa Massenza « .

L’entreprise

Celle de Francesco Poli est une double entreprise, d’une part l’Azienda Agricola, avec la production de raisins et de vins et d’autre part la distillerie, pour la production de grappa.
Les vignobles sont cultivés en agriculture biologique depuis près de 25 ans, ceux dédiés à Nosiola sont situés à Sottovi, sur les collines surplombant le lac de Santa Massenza, la première récolte de ces raisins a été réalisée en 1985 et la première production de vin Santo est de 1990.

Le vin

Les vendanges ont généralement lieu dans la première quinzaine d’octobre, et les meilleures grappes sont mises à sécher pendant au moins cinq mois, la fermentation a lieu dans des cuves en acier, le vin est ensuite laissé vieillir dans de petits fûts de chêne. et l’acacia, où il reste pendant plusieurs années.

Couleur topaze, intense, bord orangé.
Nez intense et ample, complexe et élégant, notes de dattes, figues cuites, raisins secs, miel.
Structuré, moelleux, amer, miel de châtaignier, bonbon d’orge, rhubarbe, légères notes épicées, très persistant. 90

Laisser un commentaire

20 − 11 =