Poisson Pezzogna: qu’est-ce que c’est et comment il est cuit

Partager c'est aimer!

Occhino, Besugo, Mupo, Rovello, Occhialone : le Pezzogna (ou la pezzogna) est connue sous les noms les plus variés par les communautés riveraines de la mer Méditerranée et surocéan Atlantique. Il est présent, en effet, au large de Norvègeprès de détroit de Gibraltardans Mauritanie et en les îles Canaries. Les pêcheurs l’appellent en fait Pagello Mineur et c’est un poisson osseux aux viandes délicates et savoureuses, très précieux et pour cette raison il est aimé dans le monde des restaurants gastronomie. Malgré son propriétés nutritionnelles et son polyvalence dans la cuisine il est moins connu et utilisé qu’il ne le mérite. La pézzogna appartient à la famille Sparidés et à la hauteur de 700 – 800 mètres de profondeur, où il colonise les profondeurs de la Méditerranée et de l’Atlantique grâce à ses remarquables capacités de reproduction. Il se nourrit d’invertébrés et se nourrit souvent de gros poissons. Sa forme est peu effilée, moins arrondie que la Sarago, et est facilement reconnaissable à sa couleur rose rougeâtre. Il a de grands yeux et une ligne latérale qui s’étend de la queue aux branchies. Derrière la tête a des taches sombres, le poids fluctue entre 500 grammes et 2 kilogrammes et mesurer en largeur environ 70cm. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un poisson bleu, il possède les mêmes caractéristiques nutritionnelles (acides gras oméga 3) et une très faible concentration de matières grassespar conséquent, il n’a pas un apport énergétique élevé et le taux de cholestérol reste moyen. Figure dans la catégorie des pauvre poisson avec des viandes maigres et très digestes mais contient vitamines B et D. Ses propriétés organoleptiques sont très proches de celles du Pagello Fragolino, auquel il ressemble. Bref, c’est un poisson qui convient à la fois régimes hypocaloriques à la fois àl’alimentation des sportifs.

En cuisine, il prouve sa polyvalence. Peut être frit, bouilli, sautépréparé grillé Et cuit. L’important est que les techniques de cuisson et les combinaisons sur la table ne couvrent pas la saveur. Parmi les recettes qui la mettent le plus en valeur il y a certainement la version eau folle. En Espagne, où il est connu sous le nom de Besugoet en Ligurie, il est utilisé le rôtir sur le gril, et l’accompagne de polenta de sarrasin. Ou il vient frit avec une pâte délicate, après avoir été écaillé et éviscéré. Ensuite, vous pouvez aussi le cuisiner cuit en papillote ou en croûte de sel. S’il est cuit à la place à la vapeur et servi avec des légumes de saison, il conserve pleinement ses propriétés. dans ce cas, il doit être assaisonné avec de l’huile d’olive extra vierge, du citron, des câpres, des olives vertes, du vinaigre, du persil et du sel. Il peut aussi être mangé crucomme un carpaccio ou un tartare, après l’avoir bien refroidi pour éviter le risque Anisakis. Dans Japonest servi comme Sushisurtout lors des mariages et du Nouvel An, car il a la réputation de porter chance.

Laisser un commentaire

15 + 7 =