Pourquoi le pain de mie de supermarché a-t-il le goût de l’alcool ?

Partager c'est aimer!

Il y a ceux qui le détestent et ceux qui l’aiment. Moi, personnellement, je l’aime. Même s’il a le goût d’un chimiste et qu’il est suffisamment malsain, même s’il sent l’alcool. Au contraire. D’autant plus que ça sent l’alcool. J’adore renifler tranches avant de les utiliser, que ce soit pour un toast ou plus facilement pour un sandwich à la volée. Si vous l’achetez au supermarchéla pain de mie – le pain, le coffre à casseroles, appelez ça comme vous voulez, mais aussi celui des sandwichs – ça a forcément ça plus parfumé là-bas. Et vous avez juste besoin de tourner là-bas emballage pour savoir pourquoi.

Qui, toujours comme moi, a la bonne habitude de les lire attentivement Étiquettes des produits que vous achetez, vous aurez remarqué, en bas de la liste des ingrédients, une formulation précise. La dernière phrase en bas se lit toujours textuellement : traité avec de l’alcool éthylique. le pain de mie que nous achetons, en effet, subit ce traitement avec alcool éthyliqueou éthanol. Incolore, mais avec son odeur caractéristique, il est utilisé pour sa fonction antimicrobienne. c’est-à-dire pour empêcher le développement de moisissures et bactéries.

C’est-à-dire qu’il agit comme conservateur. Et comme le pain de mie est par nature très humide et que l’idée est de le conserver longtemps, sans un traitement adapté il se gâterait trop vite. Sinon, les entreprises devraient le faire Bye Bye à la conservation e Bye Bye à gagner. De même, et toujours comme conservateur, leéthanol il est également utilisé dans d’autres produits de boulangerie de la grande distribution. Vous pouvez certainement le trouver dans le collationsdans le panettonedans le pandoredans le pain à hamburgerDans le pain de seigleetc. Plus ou moins tout ce qui est très humide, mais qui doit être stocké longtemps, bref, subit ce traitement. Heureusement, comme de nombreux processus industriels, dans notre pays aussi l’utilisation dealcool éthylique Dans le pain de mie elle est réglementée avec une attention particulière.

UNE décret du ministère de la Santédatée de 1998, réglemente son utilisation, établissant que, grâce à ses actions antifongiques et à l’emballage plastique du pain, pour cette action, il peut être utilisé comme alternative à d’autres additifs alimentaires autorisés. Avec un pourcentage ne dépassant pas 2% en poidsexprimée en matière sèche, sur le produit fini mis sur le marché.

Laisser un commentaire

5 × 1 =