que planter au jardin ce mois-ci ?

Partager c'est aimer!

En cette saison, avec le premier soleil, l’envie de jardinage et d’horticulture s’épanouit également, y compris en milieu urbain. Les plantes aromatiques, comme la menthe, l’achillée millefeuille, la mélisse, qui ont passé l’hiver inaperçues, commencent à sortir de terre comme par magie tandis que la sauge, la lavande et le romarin fleurissent, emplissant l’air de parfum.

Alors voyons ensemble quels sont les travaux à faire au jardin aussi celui de l’urbainque sont les semer en avril et quoi transplanter à cette période de l’année.

Semer en avril : 5 conseils pour organiser le jardin de printemps

En parlant de potager et de culture urbaine, ce que nous savons maintenant, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir d’énormes quantités de terres, un petit espace suffit en fait pour semer et transplanter de nombreuses espèces de légumes et d’herbes, actions préparatoires à la création d’un véritable jardin familial : ce dont vous avez vraiment besoin, c’est juste d’un peu de temps et de quelques conseils utiles pour commencer.

plante fuchsia

Photo de Carmela Kia Giambrone

1. Crèche ou pas ?

Si nous choisissons de planter des légumes directement dans le sol, faisons-le dans le cas de légumes racines comme radis, betteraves e carottes. D’autres espèces, en revanche, comme le pois de senteur, le haricot nain, la roquette ou la bette à carde, peuvent être plantées en pépinière et, une fois plus grosses, transférées au sol. Choisissons-les en fonction des 5 facteurs : exposition, goût personnel, nature locale de l’espèce et besoin d’espace et vitesse de croissance.

2. Attention aux gelées !

Dans certains endroits, dans les premiers jours, il y a encore la possibilité de basses températures, avril est un mois variable. Là où il n’y a pas de risque de gel, les premiers potagers d’été peuvent être démarrés. L’espèce recommandée ? aubergines, tomates cerises, poivrons et piments, concombres et petites pastèques.

3. Mauvaises herbes et associations

Il est bon de garder à l’esprit qu’à cette époque, les mauvaises herbes poussent également, nous devons donc contrôler leur croissance. Une méthode très utile peut être la culture intercalaire, c’est-à-dire associer plus de semis dans le même pot, naturellement assez grand, afin d’obtenir une bonne synergie et biodiversité également dans le potager de la ville. Un exemple est la culture de plantes aromatiques et de bulbes d’ail capables de limiter les attaques phytophages ou l’application de paille ou autre matière naturelle sur le substrat.

4. Arrosage

La méthode la plus durable est que goutte à goutte et comme en avril les pluies sont plus fréquentes, l’irrigation aidera simplement celle naturelle.

5. Exposition solaire

Pour cultiver un potager avec une exposition nord, le choix de plantes qui aiment la mi-ombre sera obligatoire et une attention sera portée aux risques de stagnation, de pourriture, de moisissures et de champignons.

Si le soleil embrasse notre jardin toute la journée, les possibilités seront au contraire plus larges, même si la plus grande attention devra concerner l’eau et les éventuelles brûlures dues au fort soleil.

graines d'avril

Photo de Carmela Kia Giambrone

Que semer au jardin d’avril : mieux vaut suivre la lune

La lune a une influence sur le travail du jardin. En cas de coupe de légumes, le conseil est de semer dans croissant de lune (Nouvelle lune du 5 au 19 avril) pour favoriser le développement végétatif des nouveaux plants, alors que pour toutes les autres variétés, la lune parfaite pour semer est celle Déclin (du 19 avril, Vieille Lune).

Semis en avril :

  • Couper la salade
  • Chicorée
  • Valériane
  • Fenouil sauvage
  • Petits concombres
  • Persil
  • Basilic
  • aneth
  • tomates cerises
  • Roquette sauvage
  • Biété
  • Gombo
  • Fraises
  • Rhubarbe
  • Haricots rouges
  • Chou noir
  • choux de Bruxelles
  • Poivrons
  • Piments
  • Aubergine
  • Betteraves
  • Petites carottes
  • Bébés pastèques
  • Courgette
  • Luffa et citrouilles décoratives
  • Des radis
  • Panais
semis potager urbain

Photo de Carmela Kia Giambrone

Semer des fleurs pour insectes utiles au potager :

  • Souci
  • Dahlia
  • Échinacée
  • Verveine
  • Cosméa
  • Calendula
  • Bourrache
  • Hypomée
  • Zinnia
  • Hélichryse
  • Star
  • Pois de senteur
  • Capucines
  • Oeillets de poètes
  • Nigelle
  • Facelia
  • Malvona
  • Fuchsia
fraises et soucis

Photo de Carmela Kia Giambrone

Pas mal de listes hein ? Et vous serez plus convaincu lorsqu’il s’agira de récolter les fruits de ce travail. Préparez-vous à déguster de délicieux Gâteau au fromage aux fraisesFrais sucettes glacées à la pastèque.

Le jardin urbain d’Avril pas à pas

Par petites étapes, voici comment travailler le jardin urbain dans le plus beau mois qui soit : avril.

  1. La première chose à faire est de se débarrasser de mauvaises herbes, enlever ce qui est sec e renouveler le substrat terreux pour le rendre riche, doux, sans stagnation. A cet effet, utilisez compost mûr.
  2. Quand on sème, on se souvient Activation des graines, afin d’avoir une germination élevée et donc, une fois activées, les graines peuvent être semées et recouvertes d’un peu paillis en paille naturelle. Pour les activer il suffira placez-les pendant 24 heures faire tremper dans de l’eau froide avant de procéder le lendemain au semis.
  3. L’arrosage constant des nouveaux plants en croissance devront être contrôlés : en effet, ce sera la phase la plus délicate et avec le plus grand risque de perte de nos semis.
  4. Si cela n’est pas fait pendant la saison d’automne, il est possible d’enrichir le sol avec du compost, mais c’est bien d’attendre 2 semaines avant la plantation des nouvelles plantes, il sera utile à cet effet d’utiliser le pépinière.
  5. C’est le moment de l’apparition des premiers pucerons, chenilles et mycoses sur les jeunes pousses. Pour le contrôle, préférez le lutte biologique (par exemple à l’aide de coccinelles) ou de macérats naturels à base d’ail et d’argile verte.

GLOSSAIRE

  • Compostengrais pour plantes.
  • Composteurégalement connu sous le nom de biocompositeur, un conteneur adapté pour accueillir des déchets organiques qui, pendant leur séjour, subissent le processus de décomposition aérobie et produisent du compost.
  • Macéréproduits obtenus par le processus naturel de macération des feuilles de certaines plantes.

Nous avons donc découvert à quel point il est simple de démarrer un potager de ville ou de réaliser les travaux dans celui que vous avez déjà, avec les semis d’avril. Avec un peu d’engagement, quelques conseils utiles que j’ai essayé de vous donner, et le temps dont vous disposez vous pourrez ainsi obtenir des plantes luxuriantes et variées en peu de temps. Avez-vous déjà décidé quoi semer ? Dites le nous dans les commentaires.

Article écrit avec la contribution de Carmela Kia Giambrone.

Laisser un commentaire

quinze − sept =