Recette d’Uramaki au thon et à l’avocat

Partager c'est aimer!

Avec ceux au saumon, les uramaki au thon ils font partie des morceaux de sushi les plus populaires : aussi appelés California Rolls, ils se caractérisent par l’utilisation d’algues nori à l’intérieur et non à l’extérieur du riz. Cela n’empêche donc pas de donner aux rouleaux un aspect original et différent des sushis plus courants. L’Uramaki doit être légèrement trempé dans de la sauce soja, avec ou sans wasabi, avant d’être porté à la bouche pour une expérience gustative satisfaisante.

Quel thon utiliser pour les sushis ?

L’une des meilleures parties du thon pour faire des sushis est le ventre. On le trouve dans la partie centrale du thon et, en plus d’être utilisé dans les rouleaux de riz, il se déguste parfaitement en sashimi. Le ventre correspond au ventre du thon et se caractérise par le fait d’être une viande grasse et de couleur claire. Le filet est également indiqué : c’est la partie la plus rouge ainsi que la moins grasse.

Avec un couteau imbibé d’eau, couper le rouleau en 6-8 parts égales et déguster.

Comment s’appelle le sushi sans poisson ?

Dire sushi sans poisson équivaut à dire margherita sans tomate ni mozzarella. Pour cette raison, les morceaux de sushi qui ne le considèrent pas comme un ingrédient sont très peu nombreux. Cependant, ils existent, même s’ils n’ont pas de nom spécifique. En effet, pour chaque type de sushi – que ce soit un uramaki, un temaki, un futomaki ou encore un gunkan – il est possible de commander la variante végétarienne ou vegan avec avocat, concombre ou fruit.

Variante Uramaki au thon

Uramaki avec du thon en conserve est la variante parfaite pour ceux qui n’aiment pas ou ne peuvent pas manger de poisson cru. Si vous aimez les sushis essayez :

Laisser un commentaire

un × 2 =