Tenerumi: ce qu’ils sont et comment ils sont cuits

Partager c'est aimer!

Jamais entendu parler de tenerumi? Ils font partie des nombreux cadeaux de la nature. La terre de prédilection est l’Italie du Sud, en particulier la Sicile. Et en Sicile on les appelle aussi taddi di cucuzza. Il s’agit de la feuilles et pousses d’un type particulier de courgette, la Lagenaria Longissima. Autrement dit courgette serpent ou pergola courgettes. Qui, comme on peut facilement le déduire, a pour principales particularités la longueur et une forme curviligne. Mais concentrons-nous, en fait, sur tenerumi.

Les origines antiques

Les tenerumi sont loin d’être une découverte récente. A propos des origines de la Lagenaria Longissima, il n’y a pas de certitudes absolues mais il semble qu’elles coïncident avec l’Asie tropicale. Et que leur arrivée en Europe remonte à des milliers d’années. L’utilisation de manger même le feuilles et les germes, d’autre part, remontent à la tradition paysanne, donc à la mauvaise cuisine. À l’époque où la lutte contre la pauvreté n’était que trop courante, la nourriture aussi gaspillage ils ont été habilement transformés en moyens d’apaiser la faim.

Identikit de tenerumi

Mais il faut dire que, nécessité mise à part, je tenerumi elles ont été immédiatement appréciées pour leur saveur douce et délicate ; c’est d’ailleurs aussi celui de la courgette en question. Les feuilles sont de taille moyenne, d’un beau vert foncé, et légèrement duvetées en surface. Ce qu’il ne faut pas sous-estimer, je tenerumi ils contiennent des quantités abondantes de vitamines, de fibres et de sels minéraux, ce qui en fait également un aliment précieux pour la santé. La teneur en calories est réduite au minimum : environ 10 calories pour 100 grammes. La récolte des courgettes serpent, donc aussi des tenerumi, a lieu de juin à octobre.

Utilisations en cuisine

Les Siciliens le savent bien : je tenerumi ils peuvent être appréciés de différentes manières. Même simplement bouillies, et assaisonnées d’huile d’olive, de jus de citron et de sel, elles sont excellentes. Alternativement, après cuisson à l’eau bouillante, il est possible les faire revenir dans une poêle avec quelques filets d’anchois (facultatif), du piment, de l’ail et de l’huile. Ici aussi le potage en combinaison avec des pommes de terre, des courgettes et des oignons, cela vaut la peine d’essayer. Et encore, un grand classique de la cuisine palermitaine – aujourd’hui répandu dans le reste de l’île – s’y trouve pâtes aux tenerumi. Une soupe, en fait, dont les autres principaux ingrédients sont spaghettis hachés et le pulpe de tomate. Cela peut sembler étrange, mais c’est un plat d’été parfait malgré sa soupe. Le secret est bientôt révélé : je tenerumi entre autres, ils possèdent des propriétés rafraîchissantes remarquables. Voir c’est croire.

Laisser un commentaire

treize + 13 =