Une alimentation à base de légumineuses, céréales et légumes prolonge la vie jusqu’à 10 ans

Partager c'est aimer!

Une étude norvégienne menée par des nutritionnistes et des experts montre que les choix alimentaires sont l’une des pierres angulaires d’une bonne santé et d’une longue vie.

Une alimentation saine prolonge la vie, c’est le message qui ressort de l’étude »Estimation de l’impact des choix alimentaires sur l’espérance de vie« Mené par des nutritionnistes et des experts en santé publique deUniversité de Bergen, Norvège Publié le Médecine PLoS le 8 février 2022.

L’équipe, sur la base de données internationales sur l’incidence des maladies du Charge mondiale de morbidité (2019) et objectifsl’analyse relative à la relation entre l’alimentation et la santé, a créé un modèle visant à intégrer les indications avancées par Le Lancet. En effet, en 2019 une commission du journal composée de 40 experts avait rédigé le rapport « Eat-Lancet » selon lequel chaque individu devrait suivre un régime à base de céréales, légumineuses et fruits secs pour sauver la planète, sans toutefois approfondir leur effets sur la santé. .

Plus de légumes, de céréales et de noix et moins de viande

Le rapport norvégien a donc constaté que suivre une alimentation plus saine et plus équilibrée implique une quantité impressionnante pour l’individu augmentation de la période de LA (espérance de vie).
Les gains les plus importants seraient réalisés en intégrant plus de légumes, de grains entiers et de noix, et en réduisant la consommation de viande rouge et transformée. Considérant donc la transition d’un régime alimentaire nord-américain typique à ce qu’ils définissent un « régime optimal », si vous commencez à l’âge de 20 ans l’espérance de vie augmenterait de plus d’une décennie pour les femmes, et pour les hommes vers 13 ans. Alors que si vous optez pour le passage à 60 ans, l’indice de LA il augmenterait de 8 ans pour les femmes et de 8,8 pour les hommes et encore, si vous le choisissiez vers 80 ans, vous gagneriez environ 3/4 ans pour les femmes et les hommes.

Commencer plus tôt donne plus de résultats

Le modèle cependant, classé par NutriGrade dès fiabilité modérée, ne prétend pas avoir un haut niveau de précision. L’intention est plutôt de sensibiliser à l’importance des choix alimentaires quotidiens. La méthodologie fournit en effet des estimations sur la population type et ne précise ni quel est le meilleur âge pour commencer, ni combien de temps il faut pour obtenir des effets complets, ni ne prend en compte d’autres facteurs tels que la prise de médicaments, la mode de vie et facteurs de risque individuels et ne distingue pas le rôle de certaines classes d’aliments (comme les œufs, les produits laitiers et les huiles).

le résultat fondamental de cette étude demeure donc que changer de régime pendant une période prolongée, il a des effets non équivoques. Éliminer, ou réduire autant que possible, certaines mauvaises habitudes de son alimentation permet aux gens de gagner de la santé et plus tôt le changement est prévu, plus grands sont les avantages. De plus, le calculateur en ligne est fourni Food4HealthyLife ce qui peut être utile pour comprendre l’impact sur la santé de ses choix alimentaires.


Version imprimable

Laisser un commentaire

6 + dix =