une plante utile contre les addictions et la ménopause

Partager c'est aimer!

plante de kudzu

L’ouverture croissante vers les remèdes naturels et les médecines alternatives, en particulier celles d’origine orientale, a conduit à une diffusion toujours plus large d’herbes et de plantes jusqu’alors peu connues, telles que maca ou laashwaganda. Dans cet article, nous voulons nous concentrer sur une autre herbe de plus en plus populaire, à savoir kudzuconsidérée depuis des siècles comme un excellent remède contre les addictions et les symptômes de la ménopause.

Qu’est-ce que le kudzu ?

le kudzu (Puéraria montana) ce n’est rien d’autre qu’une vigne, une plante grimpante particulièrement résistante et vivace, utilisée depuis 200 avant JC en médecine traditionnelle chinoise. Caractérisée par une croissance extrêmement rapide – même 30 cm en seulement 24 heures – la plante de kudzu atteint même 100 ans de vie et ses racines peuvent s’étendre jusqu’à 100 mètres, un aspect qui la rend très utile contre l’érosion. du sol. C’est précisément pour cette raison que le kudzu a été introduit aux États-Unis en 1876, se révélant être un excellent allié pour contrôler le problème.

Comme prévu, à l’Est, le kudzu représente un aliment de base la médecine traditionnellegrâce à ses nombreuses propriétés qui font aujourd’hui l’objet d’études et d’approfondissements nouveaux.

KudzuKudzu fonctionne-t-il vraiment ? Quels sont les avantages pour la santé?

Le kudzu peut être considéré comme une nouveauté dans le domaine des suppléments : bien que son utilisation remonte à il y a environ 2000 ans, les propriétés réelles de la plante n’ont été approfondies que récemment avec les nouvelles méthodes disponibles. Les résultats préliminaires semblent très prometteurs, mais le conseil est toujours de contacter votre médecin pour décider de l’opportunité réelle de le prendre en fonction de vos conditions de santé spécifiques.

Kudzu pour soulager le syndrome métabolique

Kudzu est considéré comme excellent remède contre le syndrome métaboliquelié à divers problèmes tels que l’hypercholestérolémie et la résistance à l’insuline, grâce à sa teneur en isoflavones. Ces composés ont la capacité d’abaisser le taux de cholestérol, la tension artérielle, la glycémie et l’insuline, ramenant ainsi l’état général du corps sur les rails.

Régulation de la glycémie avec le kudzu

Kudzu contient une substance particulière appelée puérarineune isoflavone (daidzéine 8-C-glucoside) capable de réguler la glycémie. Puerarin guide essentiellement le glucose des cellules graisseuses et des vaisseaux sanguins vers d’autres zones du corps où il est nécessaire, comme les muscles.

Kudzu à la ménopause pour soulager les symptômes

Encore grâce à la présence de isoflavonesle kudzu s’est avéré être un excellent allié également contre les symptômes de la ménopause, comme les sueurs nocturnes et les bouffées de chaleur. Cela dépend de leur capacité à réguler les hormones à différents stades de la vie et c’est pour cette raison que la plante a traditionnellement été associée à des traitements pour lutter contre les symptômes associés au syndrome prémenstruel, à la périménopause et à la ménopause.

Combattre les addictions avec le kudzu

L’une des utilisations traditionnellement les plus courantes du kudzu est celle liée à traitement de la toxicomanie comme alcoolisme et fumer. Selon les études les plus récentes, on pense que les isoflavones du kudzu sont capables de réguler les enzymes impliquées dans le métabolisme de l’alcool : l’inhibition d’une de ces enzymes augmenterait le taux de acétaldéhydeun composé toxique qui provoque le reflux et favorise la répulsion de la consommation de boissons alcoolisées.

De même, le kudzu est aussi un excellent allié contre syndromes de sevrage et, par conséquent, aussi contre l’habitude de fumer. Ce mécanisme est favorisé par la capacité des isoflavones à agir sur les récepteurs nicotiniques, qui sont « occupés » en inhibant les symptômes classiques associés au sevrage tabagique.

Propriétés anxiolytiques du kudzu

Parmi les nombreux bienfaits associés aux isoflavones présentes dans le kudzu, d’importants ont également été mis en évidence ces dernières années propriétés anxiolytiques. Cette caractéristique suit le mécanisme décrit pour les crises de sevrage : en substance, les composés contenus dans le kudzu sont capables d’inhiber les enzymes impliquées dans les états anxieux (typiques des fumeurs et des personnes sujettes aux addictions), limitant significativement leurs effets.

Kudzu : contre-indications et effets secondaires

Bien que les remèdes naturels soient généralement considérés comme sûrs, ils peuvent aussi avoir Effets secondaires et contre-indications, c’est pourquoi la prise d’un supplément doit toujours être évaluée avec votre médecin. Le kudzu, par exemple, a été associé à certains effets secondaires tels que des démangeaisons, vertigesmaux d’estomac, la nausée fièvre dont la survenue éventuelle doit conduire à l’arrêt du traitement.

Aimez-vous Natur Love ? Restez informé en nous suivant sur nos pages !

Laisser un commentaire

huit + 15 =